465 514 visites 16 visiteurs

La Coupe de Paris leur tend les bras ( Interview des éducateurs des catégories U14/U15/U16)

25 avril 2017 - 16:16

Après avoir obtenu leur ticket pour les demi-finales de la Coupe de Paris les éducateurs des catégories (U14 à U16) nous livre leurs impressions en ce qui concerne la suite de la compétition.

 

Benjamin Chevance éducateur U15 DH

 

Pour cette première question benjamin, pouvez-vous en quelques lignes nous décrire le parcours qui vous a mené jusqu’au poste d’entraineur des U15 DH de l’Entente Sannois Saint Gratien ?

Benjamin Chevance : J’ai commencé le métier d’éducateur il y a maintenant 20 ans à Saint-Brice j’ai eu en charge les catégories U13 à U19 et maintenant cela fait approximativement 7-8 ans que je suis à l’Entente SSG. J’ai eu dans un premier temps les U19 avec Aranud Flores ensuite nous avons repris les U17. Après un petit break j’ai été en charge du spécifique attaquant de la catégorie U14 à U19 ce qui m’a conduit l’an dernier à garder ce poste tout en étant en charge des U14 régionaux. Après une belle aventure humaine avec les U14 régionaux j’ai eu la possibilité de les suivre cette année en U15 DH.

 

Après votre victoire (1-1 TAB 4-2) contre Drancy Jeanne D'arc en quart de final de la Coupe de Paris, quel est votre ressenti sur ce match ?

Benjamin Chevance : On peut globalement dire que c’était un match moyen en lui-même après c’est compréhensible car c’est un quart de final de la Coupe de Paris, une compétition très relevée qui génère beaucoup d’émotions car ce sont des matchs couperets ou toutes les équipes espère, et on la capacité d’aller au bout. Mais ce que je retiens principalement c’est que le groupe vit bien ensemble et a fait et fait preuve de beaucoup de caractère lors de tous les tours de cette compétition car on a joué tous nos matchs à l’extérieur ce qui n’est pas évident.

 

Vous êtes donc en Demi-Finale de la Coupe de Paris, la question que tout le monde se pose, avez-vous les atouts nécessaires pour remporter cette compétition ?

Benjamin Chevance : Pour moi les 4 équipes restantes ont les atouts pour soulever le trophée à la fin car il reste que des bonnes équipes. J’espère bien évidemment que ça sera nous mais je pense que c’est l’équipe qui aura réussi à mieux gérer les émotions qu’engendre une compétition comme celle-ci qui aura le privilège d’inscrire son nom au palmarès.

 

Le tirage a désigné le PSG comme adverse pour cette demi-finale, comment allez-vous aborder cette rencontre ?

Benjamin Chevance : On va y aller en se disant qu’on est à un match de la finale peu importe de l’adversaire en face, les jeunes en rêve… ça serait mérité pour ce groupe travailleur et à l’écoute. Mais le maitre mot va surtout être de prendre du plaisir sur le terrain.

 

 

Benjamin Saget éducateur U16 régionaux

 

 

Pour cette première question benjamin, pouvez-vous en quelques lignes nous décrire le parcours qui vous a mené jusqu’au poste d’entraineur des U16 régionaux de l’Entente Sannois Saint Gratien ?

Benjamin Saget : J’ai commencé en tant qu’éducateur à l’âge de 14 ans au club de Herblay pendant 7 ans, après ces 7 années j’ai commencé une nouvelle aventure au sein de l’Entente SSG en prenant les U15 EXCELLENCE pendant 4 ans avec comme résultats clé, un titre aux jeux du Val D’Oise et une montée en DHR. A la suite de cette expérience je suis parti 1 an à Saint-Leu pour prendre en charge les U17 DSR et maintenant ça fait 2 ans que je suis avec les U16 régionaux de l’Entente SSG.

 

Après votre victoire (6-1) en quart de final de la Coupe de Paris, quel est votre ressenti sur ce match ?

Benjamin Saget : On a été très concentré et très concerné durant ce match ce qui nous a permis de mener 4-0 à la fin de la première mi-temps. Cependant on peut noter qu’en deuxième période on a eu un petit relâchement sans vraiment déjouer par rapport à un adversaire diminué. Ce match est vraiment dans la continuité du groupe U16-U17 et du travail des trois éducateurs (Manu et Denis) car la Coupe de Paris est une des priorités de la catégorie.

 

Vous êtes donc en Demi-Finale de la Coupe de Paris, la question que tout le monde se pose, avez-vous les atouts nécessaires pour remporter cette compétition ?

Benjamin Saget : Avec notre côté compétiteur je dirais oui, mais de façon plus général, il faut déjà gagner cette demi-finale qui peut nous ouvrir une belle porte. Donc l’objectif va être de bien négocier cette demi-finale pour aller remporter la Coupe de Paris au mois de Juin.

 

Le tirage a désigné le Racing Colombes comme adverse pour cette demi-finale, ceci est un tirage favorable ou plutôt défavorable ?

Benjamin Saget : Chaque équipe restante est difficile.. Mais je dirais que c’est un tirage plutôt favorable car c’est un mini-derby donc ça va être un match à la fois existant et difficile à jouer, mais favorable aussi d’un point de vue de la proximité du déplacement.

 

 

 

Lévis Jean-Louis éducateur U14 régionaux

 

Pour cette première question Lévis, pouvez-vous en quelques lignes nous décrire le parcours qui vous a mené jusqu’au poste d’entraineur des U16 régionaux de l’Entente Sannois Saint Gratien ?

Lévis Jean-Louis: J’ai débuté ma carrière d’éducateur à Saint-Ouen l’Aumône et maintenant depuis 6 ans je suis éducateur au sein de l’Entente Sannois Saint Gratien. Pendant ces 6 années j’ai eu en charge pendant 3 ans les U12, 2 ans les U13 et cette année je vis ma première expérience avec les U14 régionaux avec comme dirigeant George Borie, qui d’un point de vue personnel est ma saison la plus aboutie.

 

Après votre victoire (3-1) contre la jeunesse d’Aubervilliers en quart de final de la Coupe de Paris, quel est votre ressenti sur ce match ?

Lévis Jean-Louis: Tout d’abord c’est une grosse satisfaction car c’est le seule véritable enjeu de la saison (Les U14 régionaux étant dans un championnat sans montée ni descente) et que l’objectif fixé par rapport à cette coupe était de passer les poules... Maintenant on est en demi-finale et on va continuer à prendre du plaisir comme pour les tours précédent. En ce qui concerne le match en lui-même, il y a des choses à améliorer comme sur le plan technique, c’est sûr que ce n’est pas notre meilleur match de la saison après c’est un match de coupe et on a réussi à mettre les éléments nécessaire comme l’intensité, le duel et du rythme pour remporter cette rencontre.

 

Vous êtes donc en Demi-Finale de la Coupe de Paris, la question que tout le monde se pose, avez-vous les atouts nécessaires pour remporter cette compétition ?

Lévis Jean-Louis: Oui clairement on a les moyens d’aller au bout on ne va pas se le cacher, on a un groupe homogène et collectif car il n’est pas composé exclusivement d’individualité ce qui fait notre force. De plus il faut mettre en avant que le groupe vit bien ensemble et qu’on fait en sorte de notre côté (les éducateurs) à maintenir cette bonne ambiance avec notamment une sortie au Bowling la veille du quart de Final de la Coupe de Paris. Mais ce sont surtout des jeunes qui sont bosseur et intelligent. Pour finir je suis vraiment surpris de façon positive par les valeurs humaines de ce groupe.

 

Pour finir, quel serait pour vous le tirage le plus favorable et le tirage le moins favorable ?

Lévis Jean-Louis: Le plus favorable serait-peut être Argenteuil car on les a joué deux fois et ont les a battu deux fois mais ça peut être à la fois défavorable car il peut y avoir de la déconcentration de la part des joueurs. On ne va pas forcément se préoccuper de l’adversaire car toutes les équipes à ce niveau de la compétition ont la capacité de remporter la Coupe de Paris. Mais voilà on va jouer la demi-finale à la maison ce qui est largement favorable pour nous.

 

 

Commentaires